Envoyez l'article par e-mail :

Solvay se paie Rhodia pour 6,6 milliards d’euros

lundi 4 avril 2011, par Karim Boudehane

Cet article appartient aux thématiques :

Le groupe belge Solvay a annoncé, le 4 avril 2011, une offre de rachat du groupe français Rhodia. Cette opération d’envergure doit propulser la nouvelle entité parmi les 20 premiers chimistes mondiaux en rendant possible des synergies.

Le groupe de chimie belge Solvay a proposé le rachat du groupe français Rhodia pour un montant de 6,6 milliards d’euros (Mrds €), dont 3,4 pour les actions, cotées à 31,60 €, soit plus du double de sa valeur au moment de l’augmentation de capital de Rhodia, en 2004 (moins de 13 €). Le montant proposé est même supérieur de 50 % au cours de clôture du 2 avril 2011. La différence de 2,2 milliards s’explique par la dette et les passifs de Rhodia. Dans ce nouvel ensemble, qui totalisera 12 Mrds € de chiffre d’affaires, Rhodia sera intégré comme un troisième secteur, en plus de la chimie et des polymères : « Les deux groupes sont complexes, a souligné Jean-Pierre Clamadieu, PDG de Rhodia, lors d’une conférence de presse. Cette première étape est la manière la plus simple de procéder. Il va nous falloir un peu de temps pour trouver la bonne organisation. »

250 millions d’économies. Ce rachat doit permettre des synergies de coûts de l’ordre de 250 millions d’euros (M€) en trois ans, à raison de 80 M€ par an, soit 2,1 % du chiffre d’affaires combiné des deux entités. Solvay finance cette opération grâce aux 5 Mrds € encaissés après la vente de son activité pharmacie. « Il y a une place pour l’industrie en Europe, avec des industriels prêts à mettre des moyens considérables pour prendre des positions dans ce métier », a appuyé Christian Jourquin, PDG de Solvay. Les deux groupes visent très précisément l’Inde, qui « représente un potentiel gigantesque », plaide Jean-Pierre Clamadieu. « Ce sera notre prochaine priorité après le Brésil et la Chine », assure-t-il. Le PDG de Rhodia estime que cette opération est l’opportunité « d’aller plus vite dans les stratégies de croissance ». Le calendrier de l’opération prévoit une ouverture officielle de l’offre début juillet 2011, et sa clôture pour la fin août 2011. À 63 ans, Christian Jourquin prend la tête du nouveau groupe. Une fois atteint les 65 ans, il passera le relais à Jean-Pierre Clamadieu. Les conseils d’administration respectifs des deux groupes ont donné leur feu vert. Reste aux représentants du personnel et aux autorités de régulation de la concurrence à valider cette offre.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !