Envoyez l'article par e-mail :

Sphere vise le 100 % bioplastiques

jeudi 8 juillet 2010, par Alexandre Couto

Cet article appartient aux thématiques :

Le fabricant de sacs ménagers, déjà en pointe dans les plastiques biodégradables, se lance dans le polyéthylène entièrement végétal. Objectif : échapper, à terme, aux fluctuations du prix du pétrole.

Engagé depuis 2005 dans le développement des bioplastiques, le fabricant d’emballages ménagers Sphere renforce sa position dans le secteur en se lançant dans la production de plastiques entièrement d’origine végétale. À partir de janvier 2011, la société proposera des sacs en polyéthylène (PE) à base d’éthanol issu de la canne à sucre et de fécule de pomme de terre. Cette stratégie sera appliquée à l’ensemble des marques de Sphere en Europe (Alfapac, Frio, etc.). Le PE végétal possède les mêmes caractéristiques que son homologue issu des ressources fossiles. Par conséquent, il n’est pas biodégradable, au contraire des résines Bioplast du groupe, issues de la fécule de pomme de terre.

Un plastique végétal fourni par le Brésilien Braskem « La communication autour de ces produits s’orientera vers son effet d’absorption du dioxyde de carbone, grâce à l’élimination des ressources fossiles en tant que matière première, souligne John Persenda, PDG du groupe. Les sacs en PE végétal ne concurrenceront pas nos sacs biodégradables. » L’utilisation de PE végétal en 2011 fera passer à 20 % le taux de plastiques biosourcés dans la production de Sphere. Le groupe envisage de se passer totalement des ressources fossiles à l’horizon 2020. Le PE végétal est fourni par le groupe Brésilien Braskem, spécialiste, depuis 2008, de cette technique (lire Braskem investit dans le plastique vert et Braskem envisage d’étendre ses capacités de polyéthylène vert), et partenaire depuis près de quinze ans du groupe sur le PE fossile.

Stabiliser les coûts « Les coûts de production sont trois fois moins importants que ceux des plastiques entièrement biodégradables, et le coût de la matière première n’est pas soumis à des fluctuations, comme le pétrole », appuie John Persenda. La société envisage de commercialiser ses nouveaux sacs ménagers au même prix que ses produits en PE. Elle a déjà acheté près de 20 kilotonnes (kt) de PE végétal à Braskem. Sphere dispose de deux sites de recherches et de compoundage de fécule et de PE : Biotec, en Allemagne, et Biosphere, aux Pays-Bas, d’une capacité d’environ 100 kt par an chacun. Parallèlement, la société dispose d’usines pilotes de sacs à Ouville-la-Rivière, en Seine-Maritime, en Espagne et aux Pays-Bas. Sphere a annoncé avoir réalisé un investissement de recherche d’environ 20 millions d’euros (M€) pour appuyer cette nouvelle stratégie, dont 12 M€ consacrés à la matière première et 8 M€ aux équipements. Le groupe n’a pas souhaité détailler la nature de ces investissements.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP