Envoyez l'article par e-mail :

Stiplastics se tourne vers l’avenir

jeudi 15 février 2018, par La rédaction d’Emballages Magazine

Récemment reprise par deux fonds d’investissement, l’entreprise a présenté une cuillère réglable pour le dosage des minicomprimés à Pharmapack.

Pharmapack était un rendez-vous important pour Stiplastics Healthcaring. Mi-janvier, la société iséroise annonçait son rachat par deux fonds d’investissement, Mérieux Développement et Gimv. Le salon dédié aux emballages pharmaceutiques, qui se tenait les 7 et 8 février 2018 à Paris, était donc l’occasion d’afficher de nouvelles ambitions. D’ici à cinq ou sept ans, Stiplastics ne sera plus seulement une entreprise, mais un groupe. La direction souhaite passer par de la croissance externe pour atteindre une centaine de millions d’euros de chiffre d’affaires aux alentours de 2025. Et pour réaliser ses futures acquisitions, la société peut désormais compter sur une capacité financière revue à la hausse grâce à ses deux nouveaux actionnaires.

Mini-comprimé, maxi-marché

Lors du salon, Stiplastics a présenté un nouveau produit, lui aussi tourné vers l’avenir, à l’image de ses ambitions. Il s’agit d’une cuillère réglable destinée au dosage des minicomprimés. Elle permet de prélever de 1 à 24 médicaments en la plongeant dans le pot contenant les médicaments délicats à attraper de par leur petite taille. Cette innovation avant-gardiste anticipe le fort développement de cette forme galénique. Depuis janvier 2007, le règlement européen stipule que tout traitement doit, dans la mesure où la maladie est non spécifique à l’adulte, proposer une version pédiatrique de son médicament. Les minicomprimés permettront de soigner les cinq catégories de patients pédiatriques : les prématurés, les nouveau-nés (jusqu’à un mois), les nourrissons (jusqu’à deux ans), les enfants et les adolescents.

Virginie Delay, directrice marketing de Stiplastics et responsable de la division Sticare, assure que « cette forme va fortement se développer dans un avenir proche ». Elle détaille : « Étant la plus petite forme solide pouvant être administrée unitairement, le minicomprimé permet des subdivisions de dosage et donc une administration très précise avec une forte concentration d’actifs et peu d’excipients. » Avec des nombreux avantages comme la facilité de prise, la réduction des fausses routes, la possibilité d’adapter la dose en fonction des paramètres physiologiques diminuant les risques de sous ou surdosage.

Les dispositifs connectés se développent

Stiplastics présentait également ses dispositifs médicaux connectés lors du salon. Basée à Saint-Marcellin (Isère), l’usine flambant neuve inaugurée en octobre 2017 comporte un local de 150 m² dédié à l’électronique et équipé d’outils spécifiques tels que des bancs d’essai. C’est là que l’ActiTens est produit. Il s’agit d’un dispositif médical qui prend en charge les douleurs chroniques par neurostimulation électrique transcutanée. Les premières livraisons du produit ont eu lieu début 2018. Un autre dispositif connecté est en cours de développement avec l’éditeur montpelliérain La Valériane. Un pilulier pour surveiller l’observance (le bon suivi d’un traitement) d’un médicament anticancéreux pris par voie orale directement chez le patient. Une expérimentation du dispositif doit être menée dans des centres de cancérologie dans le courant de l’année.

Pierre Monnier, pour Plastiques & Caoutchoucs Magazine

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !