Envoyez l'article par e-mail :

Superfos réinvente la co-injection

mercredi 6 octobre 2010, par Karim Boudehane

Le transformateur danois Superfos vient d’appliquer aux parois fines le principe de la co-injection (l’injection simultanée de deux matières). Jusqu’à présent, le procédé était utilisé pour des pièces d’aspect dans l’automobile, comme le tableau de bord. La nouveauté réside dans le fait que le transformateur l’utilise pour la fabrication à hautes cadences de pièces à parois fines, en l’occurrence des seaux en polypropylène (PP) de 15 à 17 litres contenant de 30 à 40 % de matière recyclée. La matière de récupération n’est absolument pas visible, car coincée à l’intérieur de l’épaisseur, ce qui rend possible la décoration de surface. De plus, Superfos peut communiquer sur l’empreinte carbone de l’emballage, de 10 à 20 % inférieure par rapport à un seau fabriqué à 100 % à partir de PP vierge.

Avec Tiziano Polito, Emballages magazine

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !