Envoyez l'article par e-mail :

Un consortium pour le recyclage du polystyrène en France

jeudi 1er octobre 2020, par Arnaud Jadoul

Sous l’impulsion de Syndifrais, Citeo et Valorplast, plusieurs entreprises de l’agroalimentaire vont travailler ensemble pour évaluer, d’ici à la fin de l’année, la faisabilité du développement d’une filière en France.

Il y a encore quelques mois, beaucoup prédisaient la disparition du polystyrène (PS), au moins dans les emballages alimentaires. En février dernier, Emmanuel Faber, le Pdg de Danone, annonçait même la sortie du groupe agroalimentaire français du PS dans les pots de yaourt dès 2024 en Europe et à l’horizon 2025 au niveau mondial.

S’il est vrai que ce plastique est actuellement traité, en très grande majorité, en Allemagne et en Espagne, sans possibilité de retour à l’emballage alimentaire, et souvent pour des applications à faible valeur ajoutée, le déploiement de la simplification du geste de tri en France permet de collecter de nouvelles tonnes de PS auxquelles il faut trouver des débouchés.

En outre, les recherches engagées en Europe et en Amérique du Nord sur le recyclage du matériau – qui présente l’avantage d’être facile à thermoformer, léger, résistant et sécable – et sur sa réintégration dans les pots de yaourt en particulier avancent à grands pas, même si les concrétisations restent limitées.

Mobiliser toutes les compétences

Dans ce contexte, de nombreuses entreprises agroalimentaires utilisatrices de ces emballages non seulement ne renoncent pas à l’utilisation du PS, mais sont convaincues de l’importance pour elles d’avoir accès à du PS recyclé de qualité, de préférence à des alternatives comme, entre autres, le polyéthylène téréphtalate (PET), le carton, l’acide polylactique (PLA) ou des solutions mixtes.

Sous l’impulsion de secteur des produits laitiers frais représenté par son syndicat professionnel Syndifrais, Citeo, l’éco-organisme dédié à la valorisation des déchets ménagers, Valorplast, la société en charge du recyclage des emballages plastique ménagers, et plusieurs de ces entreprises, parmi lesquelles Agromousquetaires, Bigard, Cooperl Arc Atlantique, Eurial UF, Lactalis, LDC, Triballat Noyal, Yeo Frais et Yoplait, forment le « consortium PS25 » pour étudier la faisabilité d’une filière de recyclage du PS en France d’ici à fin 2020.

L’objectif est de « mobiliser toutes les compétences et développer les synergies » dans cette perspective. Il veut parvenir à une « vision précise » de l’engagement des différents acteurs impliqués, des solutions technologiques potentiellement opérationnelles, des critères d’écoconception pour intégrer une filière de recyclage et de la faisabilité économique de cette stratégie. Ce dernier volet reposera sur les impacts éventuels d’une telle filière sur les systèmes de collecte et de tri ainsi que sur l’identification d’investisseurs et de partenaires.

100 % de PS recyclable en France en 2025

La démarche vise, in fine, à « créer les conditions d’une véritable économie circulaire du polystyrène », avec une boucle fermée qui permettrait à un emballage usagé de redevenir un emballage apte au contact alimentaire après recyclage et d’obtenir 100 % de PS recyclable en France en 2025. Deux grandes voies technologiques, mécaniques et chimiques, sont examinées et « des essais sont en cours pour valider le retour possible à l’alimentaire », indique Citeo.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP | Paramétrage Cookie