Envoyez l'article par e-mail :

Un consortium pour le recyclage chimique en France

jeudi 12 décembre 2019, par Arnaud Jadoul

Dans le cadre d’un appel à projets lancé par Citeo, Total, Recycling Technologies, Nestlé et Mars s’associent pour développer une filière industrielle de recyclage des déchets plastique complexes.

Dans un premier temps, ils vont étudier la faisabilité technique et économique du projet. Mais cela pourrait déboucher sur la création d’une filière industrielle de recyclage chimique en France. Dans le cadre de l’appel à projets lancé par Citeo pour le développement de l’écoconception, du recyclage et de la valorisation des emballages et du papier en France, le groupe pétrolier français Total, le britannique Recycling Technologies, qui a mis au point une technologie de traitement par pyrolyse des emballages plastique non recyclables, et les groupes agroalimentaires Nestlé et Mars s’associent pour, indiquent-ils dans un communiqué conjoint, « développer une filière industrielle innovante de recyclage chimique en France ». Ce consortium va donc examiner la faisabilité du recyclage de déchets plastique complexes « tels que les emballages de petite taille, souples ou composés de multiples couches et répondant aux contraintes de l’alimentaire », considérés aujourd’hui comme non recyclables et finissant en incinération ou en décharge.

Faire émerger des solutions

Pour Citeo, ce projet répond à l’objectif de l’éco-organisme de trouver des solutions à tous les emballages. « Cette initiative est à ce titre majeure pour faire émerger des solutions à court et moyen termes », déclare Jean Hornain, le directeur général de Citeo. Pour Total, cela s’inscrit dans son ambition de produire 30% de polymères recyclés d’ici à 2030, « en parfait complément aux activités que nous menons déjà dans le recyclage mécanique », selon Bernard Pinatel, le directeur général raffinage-chimie du groupe. Quant aux géants de l’agroalimentaire, le projet constitue un moyen de concrétiser leur ambition d’avoir 100% de leurs emballages réutilisables, recyclables ou compostables d’ici à 2025. « Nous soutenons ce nouveau projet de pyrolyse en France pour contribuer à identifier les solutions de recyclage circulaires des emballages plastique après consommation et ainsi augmenter le taux de recyclage en Europe », explique Kate Wylie, vice-présidente de Mars en charge du développement durable.

Pyrolyse

Pivot de ce consortium, Recycling Technologies est le porteur du projet Fuscia. Installée à Swindon, au Royaume-Uni, l’entreprise a élaboré la technologie RT7000, et la machine associée, pour recycler par pyrolyse, notamment, les films, sacs et plastiques laminés. Elle transforme ainsi ces déchets en une huile, dénommée Plaxx, utilisée ensuite comme matière première dans la fabrication des plastiques. « La RT7000 est conçue pour s’intégrer facilement sur les sites de traitement des déchets existants, en France et dans le monde, offrant une solution évolutive pour recycler les déchets plastique », indique Elena Parisi, directrice des ventes et du marketing.

Photo : La machine RT7000 de Recycling Technologies. © Recycling Technologies / Arthur op den Brouw

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP