Envoyez l'article par e-mail :

Une aide pour s’équiper en presses électriques

vendredi 28 février 2014, par Alexandre Couto

Cet article appartient aux thématiques :

Les acteurs de la filière plasturgie s’associent pour favoriser la modernisation du parc français de presses à injecter

La Fédération de la Plasturgie et des Composites s’est engagée dans un partenariat avec EDF et l’Association des constructeurs, distributeurs et importateurs d’équipements et matières premières pour la plasturgie (ACDI), pour favoriser le renouvellement des équipements au profit de presses à injecter hydrauliques ou tout-électriques. En effet, avec un parc de machines accusant une moyenne d’âge de 15 ans, contre 9 ans en Allemagne, l’injection française peine à moderniser son outil de production. Un contexte qui ne permet pas aux PME de l’Hexagone de bénéficier des dernières avancées technologiques, tant au niveau de la productivité, que des économies d’énergie.

« Les presses à motorisations électriques réduisent la facture énergétique de près de 40 % et disposent d’une réactivité jusqu’à 10 fois supérieure à celle des presses hydrauliques. Elles sont un atout important pour améliorer la compétitivité des plasturgistes », souligne Christian Lozé, président de l’ACDI. Cette technologie semble d’ailleurs avoir trouvé son marché en France : 30 % des machines vendues annuellement sont dotés d’une motorisation électrique, malgré un coût à l’achat supérieur d’environ 20% par rapport aux presses hydrauliques. Reste que le volume des achats demeure globalement faible en France. « Depuis 2000, le marché a été divisé par quatre », déplore Christian Lozé. Pour redynamiser les investissements, le partenariat entre les trois organismes s’appuie sur un dispositif composé de trois volets.

Tout d’abord, une aide financière est accessible, au travers d’un Certificat d’économie d’énergie (CEE), dans le cas du remplacement d’une machine existante sur un site en France. Le système des CEE, mis en place par la loi du 13 juillet 2005 et la loi Grenelle II du 12 juillet, dont la version dédiée aux presses électriques est parue au Journal Officiel en octobre 2013, met à la disposition des industriels une fiche à remplir pour être éligible à l’obtention d’une prime octroyée par EDF. « Le montant de cette prime peut atteindre de 10% à 15% du montant de l’achat », précise Philippe Commaret, directeur maketing B to B d’EDF. Plusieurs constructeurs de machines, comme Sumitomo Demag ou Arburg, ont annoncé qu’ils accorderaient certains autres avantages dans le cadre de l’obtention de cette certification.

L’aide d’EDF pourra être complétée grâce à un volet d’accès au financement, avec le soutien de Siemens Financial Service. Cette division du groupe allemand propose d’examiner les projets d’investissement avec « la vision d’un groupe industriel ».

Enfin, la Fédération, EDF et l’ACDI organisent une opération à l’échelle nationale pour communiquer sur ce nouveau dispositif. Des forums « Plasturgie et Energie » auront lieu en partenariat avec les syndicats régionaux. Cette action débutera à partir de la mi mars et se poursuivra jusqu’à la mi avril (les dates peuvent être consultées sur www.laplasturgie.fr).

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !