Envoyez l'article par e-mail :

Composites

Une ligne pilote de fabrication haute cadence en Loire-Atlantique

vendredi 26 septembre 2014, par Claire Pham

Le Centre technique des industries mécaniques (Cetim), situé sur le Technocampus Composites à Bouguenais (Loire-Atlantique), a ouvert une ligne de fabrication de pièces composites allant de la fibre au produit fini.

Le Centre technique des industries mécaniques (Cetim) a inauguré, le 3 juillet 2014, sur le Technocampus­­ composites de Bouguenais (Loire-Atlantique), une ligne pilote de fabrication de pièces en composites et multimatériaux allant de la fibre au produit fini, sans usinage ou perte de matière. Le projet, d’un montant de 14,7 millions d’euros (M€), porte sur deux modules, pour une mise en production en 2015. Le Cetim développe le module de nappage-pavage, financé à hauteur de 4,8 M€, dont une partie par la région Pays de la Loire, qui nécessite la conception et la fabrication de nouvelles machines.

Objectif allégement. « Nous avons choisi le cahier des charges le plus exigeant, celui de l’automobile, précise Christophe Champenois, responsable ingénierie des composites au Cetim. Pour répondre aux normes antipollution applicables en 2020, les constructeurs doivent réduire la masse des véhicules. » Un avis partagé par Alain Lemasçon, respon­sa­ble développement du Technocampus : « C’est la stratégie du Cetim depuis 2006 de miser sur le développement des composites dans l’automobile afin de générer du volume, d’engen­drer une baisse des prix et de rendre ainsi les composites plus accessibles. » Les partenaires sont le fabricant de machines Pinette Emidecau industries, le mouliste Compose et le spécialiste des outillages et des moules composites de grande dimension Loiretech.

Outils numériques avancés. Parmi les projets, un triangle de suspension en polyamide (PA) 6 ou 6,6 et fibres de carbone dont la masse est divisée par deux. Le temps de cycle est de quelques minutes, avec les mêmes caractéristiques fonctionnelles que l’acier. Seul hic, le coût, 100 € contre 12 €. Présenté­­ en 2013, ce travail est cofinancé par le Cetim et par l’Office­ national d’études et de recherches aérospatiales (Onera). « Grâce à un concept novateur de pavage-nappage de patches composites et à l’exploitation d’outils numériques avancés d’optimisation de la masse, du coût et du temps de cycle, nous pouvons reconcevoir la pièce en utilisant des composites coûteux au plus juste, là où ils sont strictement indispensables  », précise Alain Lemasçon Enfin, le projet Demos porte sur la conception d’une armature de siège auto en composite PA et fibre de verre, allégée de 30 %, permettant de réduire les émissions de dioxyde de carbone (CO2) de 2 g/km. L’équipementier Faurecia et l’Agence de l’envi­ron­ne­ment et de la maîtri­se de l’énergie (Ademe) ont financé le projet, qui devrait se terminer début 2016.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !