Envoyez l'article par e-mail :

« Une vraie collaboration entre transformateurs et recycleurs est nécessaire »

mercredi 20 mai 2020, par Fabian Tubiana

Cet article appartient aux thématiques :

Pris en tenaille entre baisse de la demande et chute des cours du baril, les industriels du recyclage du plastique se disent en péril économique et réclament des taux d’incorporation obligatoires de recyclé. Trois questions à Jean Martin, délégué général de la Fédération de la plasturgie et des composites.

L’industrie du recyclage du plastique est en péril économique, s’alarme la fédération professionnelle Federec qui demande des taux d’incorporation de recyclé obligatoires. Votre réaction ?

Le communiqué de Federec traduit une grande inquiétude que les industriels de la plasturgie partagent dans la mesure où nos destins sont communs. Nous avons besoin d’avoir des recycleurs avec lesquels travailler de manière intelligente. La loi sur l’économie circulaire prévoit l’établissement de taux d’incorporation de matières recyclées pour certains produits, tout comme la directive SUP sur les plastiques à usage unique pour les bouteilles en PET. Il est donc logique de s’interroger sur la question. Il n’existe néanmoins pas deux produits identiques. Pour certains, cela ne pose pas de problèmes. Pour d’autres, c’est beaucoup moins évident. Il n’est donc pas souhaitable d’imposer une règle générale, mais de travailler au cas par cas, dans une vraie collaboration entre transformateurs et recycleurs. Il est en outre essentiel que les mêmes règles s’appliquent aux produits importés, et pour cela il faut disposer de moyens de contrôles opérationnels. Ce n’est pas le cas aujourd’hui !!

Federec propose par exemple une obligation d’incorporation de 50 % de PEHD recyclé dans le bâtiment ou encore de 15 % de PP dans les emballages industriels non alimentaires et les pots horticoles. Est-ce pour vous envisageable ?

Pour les pots horticoles, ce chiffre ne pose pas de souci particulier. Et il existe déjà des applications dans le bâtiment où le taux d’incorporation de 50 % de PEHD recyclé est atteint. Ces exemples, je pense, ne sont pas choisis au hasard. Les responsables de la Fédération professionnelle des entreprises du recyclage savent que leurs propositions sont techniquement réalisables dans un délai raisonnable et que la matière est disponible. Mais, attention à ne pas généraliser !

Transformateurs et recycleurs doivent donc travailler ensemble sur ces questions ?

Oui ! La réussite des transformateurs ne doit pas se faire contre celle des recycleurs et inversement. Il faut trouver des processus de copilotage sur ces sujets. De même pour le prix des plastiques recyclés en plus grande concurrence avec les résines vierges avec la chute des cours du pétrole. Il faut trouver un système de régulation pour que celui-ci puisse être acceptable par les deux parties.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP