Envoyez l'article par e-mail :

Valorisation : "la France a encore du chemin à parcourir" selon PlasticsEurope

vendredi 13 novembre 2015, par Alexandre Couto

Alors que la valorisation des déchets plastiques progresse fortement dans l’ensemble de l’union européenne, la France peine à réduire son taux de mise en décharge. Une série de mesure à venir pourrait changer la donne.

Selon des chiffres présentés le 6 novembre dernier par PlasticsEurope, organisme représentant les principaux producteurs de matières plastiques, la valorisation des déchets plastiques a globalement progressé entre 2012 et 2014 sur l’ensemble des pays de l’Union Européenne. Avec une hausse de 6,3 % sur cette période, le taux global de valorisation des déchets a atteint 69,2%. Dans ce contexte, la valorisation énergétique tire son épingle du jeu avec une progression de 6,7% tandis que le recyclage matière a augmenté de 5,7%. En 2014, le taux de recyclage dans l’union Européenne a atteint 29,6%, tiré par quelques bons élèves comme la Norvège qui affiche un taux proche de 40%. Certains pays, comme la Suisse, l’Autriche, les Pays-Bas, ou l’Allemagne, atteignent des taux de valorisation proche des 100% (respectivement 99,8%, 99,6%, 99,2% et 99,1%), en combinant valorisation énergétique et recyclage.

La France en timide progression Comparativement, la France se situe à la 14ème place des pays européen et se situe au dessous du taux de valorisation globale de l’Union. Les progrès sont là, mais demeurent lents : la mise en décharge s’est réduite de 1,6 % en deux ans (36,4% en 2014, contre 38% en 2012). Sur cette période, la France a vu son taux de recyclage progresser de 3,8 % pour atteindre 21,3 %. 42,2 % des déchets plastiques ont pris le chemin de la valorisation énergétique. "En analysant les résultats de cette étude nous pouvons constater qu’il existe un taux optimal de recyclage des emballages plastique qui se situe entre 35 % et 53 %", commente Michel Loubry, directeur général Europe de l’Ouest de PlasticsEurope. La marge est donc encore importante.

Des mesures à venir Cependant une série de mesures devraient accélérer la valorisation dans l’Hexagone. En clé de voûte du dispositif : la généralisation dès 2022 sur l’ensemble du territoire, des consignes de tri à tous les emballages plastique ménagers a été entérinée par la Loi sur la transition énergétique. Cette décision permettrait, selon l’étude 2ACR publiée en mars 2015, le recyclage de 300 000 tonnes par/an supplémentaires de matière plastique et la mise en place de capacités de production et d’utilisation de 500 000 tonnes de combustible solide de récupération (CSR) destiné à la valorisation énergétique. L’objectif est d’atteindre d’ici 2025, une diminution de moitié de la mise en décharge des déchets valorisables. Autre dispositif prévu : le tri à la source des emballages industriels et commerciaux. Celui-ci fait l’objet d’un projet de décret.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !