Envoyez l'article par e-mail :

Bessé-sur-Braye relève le gant

mercredi 19 mai 2021, par Henri Saporta

Kolmi-Hopen va construire une unité de production sur le site de la papeterie d’Arjowiggins.

A Bessé-sur-Braye (Sarthe), l’ancienne papeterie d’Arjowiggins (Sequana), fermée en 2019 au terme d’un très long feuilleton et de nombreux rebondissements, trouve un nouvel avenir dans la production de gants en nitrile à usage unique.

Spécialisé dans les masques et les équipements de protection individuelle (EPI), Kolmi-Hopen (Medicom) va en effet y installer la première usine française de cet EPI destiné au secteur médical. Lors de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale le mardi 18 mai, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, a précisé que la future usine sarthoise serait capable de fabriquer « jusqu’à deux milliards de gants par an, soit plus que les besoins des hôpitaux aujourd’hui en France ».

L’Etat souvent le projet à hauteur de dix millions d’euros tandis que la Région injecte 5 millions. « L’investissement sur le territoire est évalué à 37,5 millions d’euros », indique Christelle Morançais, présidente du Conseil régional des Pays de la Loire, qui salue « un très beau succès collectif ».

Kolmi-Hopen investit 35 millions d’euros. La création de quelque 300 emplois est prévue à terme. Démarrage en 2022. Le 31 mars 2020, Emmanuel Macon, président de la République, s’était rendu dans l’usine de production de masques de Kolmi-Hopen à Saint-Barthélémy-d’Anjou (Maine-et-Loire) dans le cadre de la lutte contre la pandémie.

Partagez cet article :

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP | Paramétrage Cookie