Envoyez l'article par e-mail :

Des plastiques mieux triés en 2020

lundi 12 juillet 2021, par Henri Saporta

Citeo note que 65 % du gisement bénéficie désormais d’une filière de recyclage.

Dans le cadre de la présentation de ses résultats de l’année 2020, Citeo, l’organisme agréé pour la valorisation des emballages et des papiers au titre de la responsabilité élargie des producteurs (REP), a plus particulièrement détaillé le bilan relatif aux plastiques. Un bilan qui s’inscrit dans l’extension des consignes de tri, le développement de nouvelles filières de tri, de collecte et de recyclage et de programmes de recherche et développement (R&D).

Pour les plastiques dont le taux global de recyclage atteint 28 % sur un total de 68 %, il convient toujours de distinguer les 54,5 % des bouteilles et flacons en polyéthylène téréphtalate (PET) et en polyéthylène haute densité (PEhd) des 7,5 % des autres emballages, comme les pots de yaourt en polystyrène (PS), les films en polyéthylène (PE) et autres barquettes en polypropylène (PP). Ce score de 7,5 % est ainsi en progression de 2,5 points par rapport à 2019.

Une performance directement liée « à la simplification du geste de tri, effective pour 50% des Français depuis fin 2020 » mise en œuvre depuis dix ans. « Dans les villes où le tri est simplifié, on recycle 3,6 kg d’emballages légers de plus par an et par habitant que dans d’autres villes, dont 2,5 kg d’emballages en plastique supplémentaires », explique Citeo. Si le confinement a quelque peu retardé le calendrier de l’extension, l’objectif est de parvenir à 100 % des Français très rapidement.

Emballages operculés

Quant à la part des emballages en plastique recyclables, elle est passée de 50% à 65 % grâce aux efforts des entreprises en matière d’écoconception. Représentant 15% des flux, les emballages operculés rigides en PET, en PS, ou encore les souples en PP « bénéficient de filières en construction » tandis que de nouveaux débouchés sont « en cours de développement ».

Conclusion : « Les 20 % restants doivent faire l’objet de travaux d’écoconception en vue de leur transformation ou de leur suppression ». Comparables aux papiers et cartons, les plastiques représentaient 1,2 million de tonnes en 2020, soit 22 % du total des emballages ménagers.

Partagez cet article :

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP | Paramétrage Cookie