Envoyez l'article par e-mail :

Emballages : les producteurs de plastiques en faveur d’un taux de recyclé obligatoire

jeudi 9 septembre 2021, par Fabian Tubiana

Cet article appartient aux thématiques :

L’association professionnelle PlasticsEurope se positionne pour une obligation d’incorporation de 30 % de recyclé dans les emballages plastique d’ici à 2030.

Objectif : incorporer 30 % de recyclé dans tous les emballages plastique d’ici à 2030. Via un communiqué de leur association professionnelle PlasticsEurope, les fabricants de matières plastiques soutiennent « l’objectif de prévention et de réduction des emballages superflus et des déchets d’emballages » et se disent surtout « favorables à la proposition de la Commission européenne d’introduire une obligation d’incorporation de matière recyclée dans les emballages plastique et appellent à un taux de 30 % d’ici à 2030 ».

C’est déjà l’objectif de la directive Sup sur les plastiques à usage unique pour les bouteilles. Il pourrait donc s’étendre à tous les emballages plastique dans le cadre de la révision de la directive Emballages et déchets d’emballages et du Pacte vert de l’UE.

Avec un investissement global de ses membres chiffré, en Europe, à 2,6 milliards d’euros d’ici à 2025 et 7,2 milliards pour 2030, PlasticsEurope mise évidemment sur le recyclage chimique, technologie qualifiée de « cruciale à l’atteinte d’une telle obligation ».

« Il faut réduire les emballages plastique et les déchets qu’ils génèrent. En appelant à un objectif de recyclage contraignant, nous voulons accélérer cette évolution et contribuer à la mise en œuvre du Pacte vert européen et du Plan d’action pour l’économie circulaire », déclare Markus Steilemann, président de PlasticsEurope et Pdg de Covestro.

« Pour réussir, nous (…) devons nous assurer que le contenu en recyclé soit issu de tous les déchets disponibles. Ce qui passe par une neutralité technologique, qui prenne en compte tant le recyclage mécanique que chimique, et par un système de Mass Balance reconnu », poursuit le communiqué de l’association européenne qui appelle à un « cadre politique européen harmonisé qui donne de la visibilité et incite à investir davantage dans les infrastructures et technologies de collecte, de tri et de recyclage, y compris chimique ».

Les transformateurs appuient cette volonté, considérant que l’utilisation de plastiques recyclés « réduit la dépendance aux matières premières fossiles et donc les émissions de CO2 dans la production des emballages ». Cependant, par la voix de leur organisation européenne EuPC, ils mettent en garde les producteurs. « L’introduction d’un contenu recyclé obligatoire lié aux produits menace de provoquer des goulots d’étranglement au niveau de l’approvisionnement, comme c’est le cas aujourd’hui sur le marché européen du rPET. Tant que les recyclats requis par le marché ne sont pas encore disponibles en quantités et qualités suffisantes, le risque est grand d’une dégradation de la qualité et d’une interdiction de commercialisation de nos emballages plastique. Dans le secteur des emballages alimentaires, par exemple, les conditions techniques et juridiques préalables à l’utilisation de matériaux recyclés ne sont pas encore réunies. Cela mettrait gravement en péril l’existence économique de milliers de transformateurs de plastique et d’utilisateurs d’emballages de taille moyenne en Europe et leurs investissements dans la circularité », prévient Renato Zelcher, président d’EuPC.

« Mettre l’accent sur l’incorporation de matières recyclées, c’est déplacer le problème de la pollution du plastique. Ce qu’il faut c’est d’abord travailler sur la réduction à la source de la production et de la consommation de plastique, et au développement de solutions d’emballages réemployables », réagit l’association Zero Waste en France. Réduction, Réemploi et Recyclage, ce sont justement les « 3R » notamment fixés par la loi Agec sur l’économie circulaire etle décret publié le 30 avril 2021 au JO. Une démarche globale dans laquelle s’est déjà engagée depuis plusieurs années l’ensemble de la chaîne de valeur de la plasturgie.

Partagez cet article :

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP | Paramétrage Cookie