Envoyez l'article par e-mail :

Furli pourrait s’intéresser aux pays low cost

mercredi 19 janvier 2005, par Plastiques&Caoutchoucs Magazine

Fabricant de moules (sous-traitance) de 8 à 10 tonnes et d’outillages destinés à l’automobile (grilles, pièces sous capot moteur ; 75 % du CA), aux sports et loisirs (fixations de skis), à l’électro-ménager et divers (produits destinés à l’alimentaire, au médical), Bruno Furli SA, dont le siège est à Martignat , étudie la possibilité d’externaliser (en sous-traitance) une partie de sa fabrication hors France, essentiellement dans les pays à bas coût (pays de l’Est, Chine...). Cette démarche a pour objet de répondre à la demande de sa clientèle et à réduire les coûts de fabrication en retrouvant de la marge nette pour pérénniser l’activité et le développement de l’entreprise. Bruno Furli SA qui emploie 35 personnes va réaliser 2,5 ME de CA en 2004 (3 ME de CA en 2003), avec un résultat net à l’équilibre. La société avait participé, en mai 2003, au rachat de l’entreprise oyonnaxienne SMPO, alors en redressement judiciaire, aux côtés de son directeur général de l’époque, Christophe Chabert. L’objectif était d’élargir la gamme des outillages à travers la fabrication de moyens et petits moules. Les deux entreprises ont décidé (à l’amiable) de se séparer et de poursuivre leur chemin en toute indépendance. Furli dont le plan de charge est bon pour les 4 premiers mois de l’année, vise 3 ME de CA pour 2005. L’entreprise s’intéresse également à la certification Iso.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP | Paramétrage Cookie