Envoyez l'article par e-mail :

Incorporation de recyclé : bientôt une certification

lundi 17 mai 2021, par Fabian Tubiana

Cet article appartient aux thématiques :

IPC s’associe au Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE) dans la création d’un schéma de certification destiné aux industriels utilisateurs de plastiques recyclés.

Le Centre technique industriel de la plasturgie et des composites (IPC) et le Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE) annoncent s’associer dans la création d’un référentiel de certification relatif à l’intégration de plastique recyclé. Celui-ci permettra à terme au LNE de réaliser des évaluations objectives et indépendantes sur les sites de production. La future certification attestera des volumes globaux de plastique recyclé intégrés à l’échelle d’une usine, mais également des quantités spécifiques contenues dans un produit.

Les deux organismes prévoient une collaboration de long terme, leur permettant de mettre en commun « leurs compétences sur les différents domaines qui concernent la certification dans le domaine de la plasturgie ». Leur communiqué commun rappelle que le LNE « possède une grande expertise sur le sujet de la plasturgie », délivrant notamment des certifications de tubes PE pour la distribution de gaz ou d’eau potable, de profilés PVC pour volets roulants ou de sacs pour la collecte de déchets. Il réalise en outre de nombreux essais sur les matières plastiques.

Après la mise en place du label More, la profession franchit une nouvelle étape importante en allant vers un outils de certification par tierce partie indépendantes. L’initiative s’inscrit dans le cadre de PolyCert Europe, le système d’harmonisation paneuropéen de certification d’intégration de matières premières recyclées (MPR), porté par le syndicat professionnel européen EuPC et déjà rejoint par la Belgique, l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne.

« Il est essentiel que la France se dote, elle aussi, d’une certification destinée à garantir l’intégration de MPR dans les produits plastique quelle que soit leur origine. Ceci permettra d’augmenter significativement la compétitivité des industriels de notre branche », souligne Jean Martin, directeur général de Polyvia.

Partagez cet article :

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP | Paramétrage Cookie