Envoyez l'article par e-mail :

Inex abandonne la brique pour le PET

mardi 16 février 2021, par Tiziano Polito

Le producteur de lait belge a investi dans une ligne aseptique Sidel.

Un matériau d’emballage sûr et recyclable, pouvant être mis en œuvre sur des machines peu polluantes et peu consommatrices d’eau : tels sont les arguments qui ont convaincu Inex d’abandonner la traditionnelle brique en carton pour une bouteille en polyéthylène téréphtalate (PET) blanche. Le producteur de lait belge a investi dans une ligne Sidel pour conditionner son lait à ultrahaute température (UHT).

Installée dans son usine de Hautem-Saint-Liévin, non loin de Gand (Belgique), celle-ci se compose d’un Combi Predis aseptique, effectuant les opérations de soufflage-remplissage-bouchage sur un châssis monobloc. L’équipement est capable de traiter des formats de bouteille de 0,5 et 1 l. Il déploie un système de stérilisation sèche des préformes et des bouchons qui ne consomme pas d’eau et n’utilise que très peu de produits chimiques. L’étiquetage est effectué dans la foulée. Dans un bâtiment annexe, les bouteilles sont palettisées et banderolées après avoir été amenées sur place par un convoyeur.

Propriétés barrière

Pour lui permettre de mieux comprendre les avantages de la transition du carton au PET blanc, Sidel a proposé à son client de découvrir une installation similaire. L’un des principaux arguments mis en avant était que le PET, en plus d’être parfaitement adapté aux produits à faible acidité distribués à température ambiante, est également un matériau 100 % recyclable. La bouteille en PET blanc présente des propriétés barrière à la lumière stables, qui assurent une longue durée de vie et l’intégrité du produit sans qu’un opercule en aluminium soit nécessaire.

Sidel a travaillé en étroite collaboration avec le fournisseur de préformes pour garantir la qualité d’injection et valider l’étanchéité du col et du bouchon de bouteille. L’équipementier a développé en l’occurrence un test, baptisé B180, pour éliminer le risque de fuite lorsque la bouteille est rangée horizontalement dans le réfrigérateur.

Le contenant se veut aussi plus vertueux que d’autres conditionnements similaires : « La nouvelle bouteille contient au minimum 25 % de PET recyclé, elle est allégée de 20 % par rapport aux bouteilles faites dans d’autres plastiques comme le PE et, par conséquent, son empreinte carbone est réduite de 20 % », précise Steven Dierickx, le Pdg d’Inex.

Basé à Octeville-sur-Mer (Seine-Maritime), Sidel développe des solutions complètes pour le conditionnement des liquides – boissons, produits alimentaires, produits d’hygiène et d’entretien ménager – en emballages en polyéthylène téréphtalate (PET), canette et verre. Le groupe, qui a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires de 1,4 milliard d’euros et emploie 5500 personnes, a installé plus de 40 000 machines dans quelque 190 pays dans le monde.

Partagez cet article :

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP | Paramétrage Cookie