Envoyez l'article par e-mail :

La production de bioplastiques va tripler d’ici à 2026

vendredi 3 décembre 2021, par Tiziano Polito

D’après European Bioplastics, qui publie ces estimations, les plastiques issus de ressources renouvelables vont dépasser, pour la première fois, la barre des 2% de la production mondiale de plastiques.

2 % ! Le ratio est symbolique, car souvent, l’importance des bioplastiques a été sous-estimée en raison de leur faible représentativité sur le marché. Or, selon les prévisions de European Bioplastics, d’ici à cinq ans, et pour le première fois de leur histoire, les plastiques issus de ressources renouvelables vont dépasser, en volumes, 2% du total de la production mondiale de plastiques. L’organisme qui fédère les producteurs de ces matériaux s’appuie sur les conclusions du Nova-Institute, avec qui il a réalisé cette étude. D’après ce rapport, la production devrait plus que tripler, pour atteindre 7,5 millions de tonnes en 2026. On constate également plusieurs changements parmi les matières qui « tirent » cette croissance. Le polybutylène adipate téréphtalate (PBAT), dont la production va presque quadrupler, mais aussi le polybutylène succinate (PBS) et les biopolyamides (PA) en sont les principaux moteurs.

Investissements

La production d’acide polylactique (PLA) continuera également de croître en raison de nouveaux investissements dans des sites de production en Asie, aux États-Unis et en Europe. Les capacités de production de polyoléfines biosourcées, mais non biodégradables, telles que le PE (polyéthylène) et le PP (polypropylène), vont également augmenter. Les plastiques biodégradables, y compris le PBAT, le PLA et le PBS représentent actuellement un peu plus de 64% des capacités mondiales de production de bioplastiques, soit 1,5 million de tonnes quand les plastiques biosourcés non biodégradables, y compris les solutions de remplacement du PE biosourcé et du PET biosourcé (polyéthylène téréphtalate), ainsi que le PA biosourcé (polyamides), représentent le complément soit 36% de l’offre (0,8 million de tonnes).

Emballage

L’emballage reste le plus gros débouché avec près de 48% des applications (1,2 million de tonnes) en 2021. Pour autant, les bioplastiques se développent aussi dans d’autres secteurs comme les biens de consommation durables, les fibres ou les produits agricoles et horticoles. Sur le plan géographique, l’Asie a encore renforcé sa position de pôle de production majeur avec près de 50% des capacités mondiales, suivie de l’Europe qui concentre le quart des capacités. Cependant, la part de l’Europe et la part des autres régions du monde diminueront considérablement au cours des cinq prochaines années au dépens de l’Asie qui dépassera les 70% de capacités en 2026.

Enfin, concernant la ressource, European Bioplastics indique que les terres utilisées pour cultiver les matières premières servant à produire les bioplastiques représentaient 0,7 million d’hectares en 2021, soit à peine 0,01 % de la superficie agricole mondiale, évaluée à 5 milliards d’hectares. « Par rapport à la surface agricole disponible, cette part est encore minime. Ainsi, il n’y a pas de concurrence entre les matières premières renouvelables pour l’alimentation humaine et animale et la production de bioplastiques », explique Hasso von Pogrell, directeur général de l’organisme. Et de conclure : « Plus de 90% de la superficie agricole mondiale est utilisée pour les pâturages, les aliments pour animaux et l’alimentation humaine. »

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP | Paramétrage Cookie