Envoyez l'article par e-mail :

Lactel industrialise le rPEhd

jeudi 20 mai 2021, par Henri Saporta

Cet article appartient aux thématiques :

L’usine de Montauban utilise un matériau issu du recyclage chimique fourni par Ineos.

Les deux partenaires revendiquent une première mondiale : le laitier Lactel (Lactalis) et le chimiste Ineos livrent les premières bouteilles de lait intégrant du polyéthylène haute densité recyclé (rPEhd) apte au contact alimentaire. Positionnées sur l’approche par « mass balance » - bilan de masse - à l’instar de Yoplait avec le polystyrène (PS), les deux entreprises évoquent une technologie de « recyclage avancé », autrement dit chimique : « la technologie de recyclage avancée convertit les déchets plastiques usagés en leurs molécules de base (d’origine), réutilisées par la suite selon le principe du mass balance dans les sites de production d’Ineos pour remplacer les matières premières traditionnelles dérivées du pétrole, et ainsi fabriquer les billes de plastique en rPE (polyéthylène recyclé) qui serviront à mouler des bouteilles ultérieurement. » Le premier lot comprend 140 000 bouteilles.

Roundtable on Sustainable Biomaterials

L’industrialisation doit se faire sur le site de Montauban (Tarn-et-Garonne), une usine certifiée selon les critères de la plateforme Roundtable on Sustainable Biomaterials (RSB). « Nous sommes très fiers de contribuer à faire avancer la recherche et la technologie de notre bouteille de lait en PEhd, et ainsi apporter une réponse aux exigences environnementales de demain », indique Anne Charlès-Pinault, directrice générale de Lactel. Chez Ineos, Xavi Cros précise que le chimiste peut « fournir un polymère de qualité vierge à partir de plastique recyclé, idéal pour les applications de contact alimentaire les plus exigeantes comme le lait ».

Partagez cet article :

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP | Paramétrage Cookie