Envoyez l'article par e-mail :

LivingPackets lance la production de sa Box

jeudi 17 décembre 2020, par Bakhta JOMNI

LivingPackets, la start-up spécialisée dans les emballages connectés et sécurisés, vient officiellement de démarrer la production à Nantes de The Box, une solution d’expédition de colis et plis, limitant la grande consommation de carton et de papier bulle engendrée par le e-commerce.

LivingPackets, start-up spécialisée dans les solutions d’emballages connectées et réutilisables basée à Nantes et Berlin, lance officiellement la production de son emballage intelligent et réutilisable The Box.

“Une dizaine de salariés ont été recrutés pour la production de The Box à Nantes. Les premiers exemplaires produits serviront notamment dans le cadre d’une série de quatre tests de mise en circulation des nouvelles BOX qui se dérouleront, en France et en Allemagne, au cours du premier trimestre 2021”, explique Denis Mourrain, responsable de la production chez LivingPackets. La ligne de production regroupe une première équipe de 10 opérateurs, un approvisionneur bord de ligne, un magasinier et un technicien qualité.

Pour LivingPackets, le moment était idéal pour lancer sa solution à l’échelle industrielle. Cet emballage permet de livrer des contenus allant jusqu’à 5 kg en assurant un contrôle en temps réel sur le contenu transporté (géolocalisation, température, humidité, chocs, contrôle d’ouverture, etc.) grâce à ses capteurs et sa caméra intégrée. Il garantit jusqu’à 1 000 utilisations avec recharge toutes les 80 livraisons et permet d’éliminer tous les déchets d’emballage. Un seul destinataire peut l’ouvrir après identification sur la tablette logistique intégrée.

Une interface TSA est également prévue pour les contrôles douaniers. Cet emballage en polypropylène expansé (PPE) est doté d’une connexion Internet, d’une étiquette électronique à encre E-ink modifiable en temps réel et d’un mécanisme de calage automatique breveté.

Pour commercialiser The Box, Living Packets développe depuis le mois de septembre une ligne de production 4.0 modulaire et robotisée permettant de s’adapter aux évolutions du produit. « Europe technologie nous a aidé à définir le type de robots à privilégier », précise Denis Mourrain. « La ligne pilote est un moyen de montrer à des partenaires du monde du packaging comment fonctionne notre modèle de production et les inciter à l’installer. Nous préparons en parallèle la construction de lignes d’assemblage avec des capacités supérieures à un million d’unités par an », détaille Denis Mourrain.

25 % de PPE recyclé

LivingPackets a choisi le polypropylène expansé pour sa solidité et sa disponibilité. « Nous croyons beaucoup en ce matériau, très robuste et léger, déjà présent en grande quantité dans le secteur du transport, note Denis Mourrain. LivingPackets favorise l’usage de polypropylène recyclé et propose le recyclage de ses boîtes d’un genre nouveau. Le produit actuel est fabriqué à partir de PPE contenant, en fonction de la disponibilité de la matière, 25 % de recyclé. Nous sommes extrêmement friands de toutes les innovations en matière de bioplastiques, mais la nécessité que le matériau soit disponible en grande quantité nous limite pour l’instant », poursuit-il.

La box est constituée de neuf modules : corps, couvercle, mécanismes de calage et de fermeture, façade avant, tablette logistique, système de verrouillage et accessoires. Une dizaine de prestataires fournissent les pièces dont le montage est entièrement automatisé. La box est pliable et disponible en deux formats. Pliée, elle présente une contenance de 2 litres et peut être renvoyée ou facilement stockée. Dépliée, elle peut contenir jusqu’à 32 litres.

L’écran alerte lors d’une défaillance sur le corps de la boîte. Ce dernier est alors récupéré, démonté et réutilisé et la tablette installée sur une autre box. Orange et CDiscount ainsi qu’une vingtaine de grandes entreprises testent actuellement la solution. Dès le lancement commercial, elle sera disponible à la location. Leurs données seront stockées, gérées, analysées comme pour un site internet. « Dès que l’on considère l’emballage comme un service intelligent, il y a une grande capacité de développements possibles à partir des données pour créer de la valeur », constate Denis Mourrain.

La start-up, qui emploie 25 salariés à Nantes et 40 à Berlin doit recruter 31 personnes d’ici à la fin de l’année. Après le déploiement du service en Europe, elle s’emploiera à conquérir les marchés américains et asiatiques.

Le nombre estimé de colis et courriers expédiés dans le monde en 2020 est de 100 milliards. En 2025, ce nombre pourrait atteindre 250 milliards. En France, plus de 500 millions de colis sont envoyés chaque année, un chiffre en augmentation de plus de 10 % par an selon la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad). L’épidémie de coronavirus ne fait que renforcer cette tendance.

Partagez cet article :

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP | Paramétrage Cookie