Envoyez l'article par e-mail :

Paris bannit le plastique de ses cantines

vendredi 15 octobre 2021, par Henri Saporta

Une enveloppe de 4,5 millions d’euros doit permettre d’atteindre cet objectif en 2026.

En 2026, les cantines scolaires, établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), crèches et autres restaurants administratifs de la Ville de Paris auront abandonné le plastique. Maire socialiste de la capitale et candidate à l’élection présidentielle de 2022, Anne Hidalgo a prévu un budget de 4,5 millions d’euros pour atteindre cet objectif à la fin de son mandat. Selon l’adjointe Audrey Pulvar, une première enveloppe de 400 000 euros est allouée aux gestionnaires de cantines dès le mois d’octobre. Et d’expliquer que Paris veut ainsi « réduire la quantité de plastique dans la ville » et lutter contre les perturbateurs endocriniens « dangereux, spécialement pour les petits ».

Promulguée en 2018, la loi Égalim fixe à début 2025 l’interdiction « de contenants alimentaires de cuisson, de réchauffe ou de service en matière plastique » dans les cantines scolaires et universitaires, ainsi que des établissements d’accueil des enfants de moins de 6 ans. Paris veut donc aller plus loin. De la vaisselle en Inox, en verre ou céramique réutilisable doit prendre le relais dans le cadre d’une nouvelle organisation des cuisines et des livraisons. Les établissements intéressés servent quelque 30 millions de repas chaque année. Paris souhaite également bannir le plastique à usage unique des jeux Olympiques de 2024.

Partagez cet article :

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP | Paramétrage Cookie