Envoyez l'article par e-mail :

Qualipac réduit la voilure

lundi 23 novembre 2020, par Bakhta JOMNI

Cet article appartient aux thématiques :

La filiale du groupe Pochet annonce la fermeture de son usine d’Aurillac ainsi que la surpression de 125 postes en France.

Le spécialiste de l’emballage cosmétique Qualipac, filiale du groupe Pochet, a annoncé une restructuration entraînant la suppression de 125 emplois, 40 sur le site d’Aurillac (Cantal) et 85 sur celui de Chartres (Eure-et-Loir). L’entreprise, dont le rachat par le groupe PSB a avorté en raison de la crise sanitaire, a également fait part de la fermeture de son site Aurillac. Le directeur général de l’entreprise Thierry Rabu prévoit en effet une baisse de 30 % de son activité en raison de la crise sanitaire et de la fermeture des boutiques des aéroports.

Certaines activités d’injection plastique et de métallisation du site de Chartres vont être transférées vers son autre usine hexagonale située à Château-Thierry (Aisne), où une vingtaine de postes devraient être créés. Des investissements d’environ 4 millions d’euros sont par ailleurs envisagés pour moderniser les chaînes d’assemblage.

"Nous devons optimiser notre compétitivité face au resserrement de l’activité", a précisé Thierry Rabu, à nos confrères de l’Usine Nouvelle, dont l’article rappelle les ajustements d’effectifs déjà effectuées en 2020 sur deux usines chinoises et une usine brésilienne, et ayant entraîné 120 suppressions de postes.

Un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) doit être présenté mardi 24 novembre et les négociations se poursuivre jusqu’à fin janvier. Les premiers départs de salariés devraient s’échelonner entre avril et septembre 2021.

©Qualipac

Partagez cet article :

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP | Paramétrage Cookie