Envoyez l'article par e-mail :

Recyclé : Plastic Omnium fait le plein chez TotalEnergies

mercredi 15 décembre 2021, par Bakhta JOMNI

Cet article appartient aux thématiques :

Plastic Omnium et TotalEnergies annoncent un nouveau partenariat pour augmenter la part de plastique recyclé dans les pièces automobiles.

Plastic Omnium et TotalEnergies vont travailler de concert pour réduire les émissions de Co2. L’équipementier automobile et le producteur d’énergie ont en effet décidé de s’associer dans le cadre d’un partenariat stratégique pour "développer conjointement des matériaux plastiques en polypropylène recyclé répondant aux normes exigeantes des pièces de carrosserie automobiles, notamment en matière d’esthétique et de sécurité".

Les partenaires ont pour objectif de développer, grâce à la mise en commun de moyens et compétences, de nouveaux types de polypropylènes, intégrant 20 à 100 % de matière recyclée issue de déchets industriels et ménagers, répondant à la fois aux exigences de performances du secteur automobile et aux défis de la fin de vie des plastiques et dont l’empreinte carbone est jusqu’à six fois inférieure à leur équivalent en matière vierge.

Les « plastiques recyclés (...) participent à la réduction de l’empreinte carbone de nos clients équipementiers et constructeurs automobiles. Ce projet permet également de contribuer à notre ambition de produire 30 % de polymères recyclés et renouvelables à horizon 2030, tout en apportant des réponses concrètes au développement d’une économie circulaire », s’est félicitée Valérie Goff, directrice Polymères de TotalEnergies.

TotalEnergies a récemment doublé sa capacité de production de PP recyclé en France et peut en fournir jusqu’à 45 000 tonnes grâce à d’importants investissements dans sa filiale Synova située à Tillières-sur-Avre (Normandie), spécialiste du recyclage mécanique du polypropylène, acquise en 2019.

Le site, qui a bénéficié de subventions dans le cadre du plan France Relance, utilise un flux de déchets de PP post-industriel pour 30 %, issu des VHU (Véhicules hors d’usage) à hauteur de 40 %, et des déchets des collectivités et post-consommateurs pour la part restante.

« Le recyclage des matériaux plastiques est un défi pour nous, industriels, et un enjeu pour la planète. Ce partenariat ouvre une voie très prometteuse pour apporter une réponse plus intégrée et vertueuse, prenant en compte les ambitions de neutralité carbone de nos clients comme de nos fournisseurs », a pour sa part commenté Stéphane Noël, directeur général de Plastic Omnium Intelligent Exterior Systems.

Une mobilité zéro émissions

L’équipementier a communiqué parallèlement sur son ambition d’atteindre en 2025 la neutralité carbone de ses activités ainsi qu’une réduction de 30 % de ses émissions de CO2 indirectes (matières premières, transport, fin de vie) d’ici à 2030.

Le groupe continue également son développement dans le secteur de l’hydrogène. Il vient de signer un partenariat pour des piles à combustibles adaptées à une large gamme d’applications automobiles avec la société AVL. Cette collaboration avec le spécialiste du développement, de la simulation et des essais au service des secteurs de l’automobile et de l’énergie doit accélérer le déploiement commercial, dès 2022, d’une gamme de systèmes hydrogène qui intégreront les piles à combustible d’EKPO, la coentreprise entre ElringKlinger et Plastic Omnium.

Plastic Omnium New Energies, la nouvelle division du groupe spécialisée dans la mobilité hydrogène poursuit sa montée en puissance. Elle vient de nommer deux nouveaux dirigeants, Laurent Carme, directeur des Opérations et Ken Wang, directeur général Asie. La division emploie 300 personnes, dont plus de 200 ingénieurs et chercheurs. Depuis 2015, environ 300 millions d’euros ont été investis pour la déployer et atteindre l’objectif de 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2030.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP | Paramétrage Cookie