Envoyez l'article par e-mail :

Skytech mise sur la triboélectricité

jeudi 6 mai 2021, par Fabian Tubiana

En forte croissance, l’entreprise prévoit d’investir 15 millions d’euros dans une nouvelle unité opérationnelle en 2022.

L’entreprise Skytech, « spécialiste de l’écoplasturgie » comme elle se désigne elle-même, ouvrira en 2022 une nouvelle usine de recyclage par triboélectricité de 20 000 m² à Aubevoye (Eure). Un programme d’investissements de 15 millions d’euros est prévu. Avec trois lignes, la capacité va passer de 35 000 tonnes en 2023 contre 10 000 actuellement. Une cinquantaine de recrutements est prévue dans les deux ans à venir.

Afin de former ses futurs salariés, Skytech a signé avec Pôle emploi un dispositif d’Action de formation préalable au recrutement (AFPR) qui est entré en vigueur en février 2021. L’installation est prévue 2022. Avec deux nouveaux sites en Europe, la capacité de production passerait alors à 150 000 tonnes en 2025.

Fondé en 2002 par Arthur Rozen, Skytech, implanté à Bonnières-sur-Seine (Yvelines), est issu d’Atelier pro réseaux recyclage (APR2), une société spécialisée dans les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE). Reconnu comme entreprise innovante de la French Tech, l’entreprise a reçu le prix d’excellence du programme Horizon 2020 de l’Union européenne.

rABS, rPS et rPP

Skytech exploite la technologie de tri Triblast, fondée sur la triboélectricité. Grâce un procédé qui permet de charger électriquement des morceaux de plastique, cette solution permet de séparer l’acrylonitrile butadiène styrène (ABS), le polystyrène (PS) et le polypropylène (PP). Utilisés dans de nombreux secteurs d’activité, de l’emballage à l’automobile en passant par l’électronique et le luxe, ces trois polymères qui ont la même densité ne peuvent pas être séparées par le procédé traditionnel de tri par flottaison.

Grâce aux propriétés électrostatiques des matériaux qui entrent en friction, la triboélectricité y parvient donc. Skytech reprend aux recycleurs de véhicules hors d’usage (VHU) ces plastiques en mélange afin de les recycler. « Ces plastiques aujourd’hui s’ils ne sont pas retraités (...) vont être incinérés ou envoyés en décharge », indique Arthur Rozen. Skytech s’emploie à délivrer des plastiques recyclés d’une haute pureté afin qu’ils soient utilisables par tous les plasturgistes. L’essentiel de la production de rABS, rPS et rPP est actuellement exporté en Chine.

Skytech figure parmi les exposants inscrits au salon FIP 2020 qui, du fait de la crise sanitaire, est reporté du 5 au 8 avril 2022 à Lyon Eurexpo.

Partagez cet article :

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP | Paramétrage Cookie