Envoyez l'article par e-mail :

Un record de nouveautés chez Igus

mercredi 19 mai 2021, par Bakhta JOMNI

Le spécialiste des plastiques en mouvement Igus a présenté lors d’un événement en ligne 168 produits en tribopolymères.

La pandémie et le télétravail n’ont en rien freiné la créativité chez Igus, bien au contraire. L’entreprise spécialisée dans les plastiques en mouvements a en effet dévoilé récemment une quantité de nouveautés jamais atteinte. 168 produits en tribopolymères, de l’articulation robotique avec entraînement intégré au roulement à billes à la durée de vie multipliée par 21, ont ainsi été lancés. Igus en a donné un premier aperçu lors de la Foire virtuelle de Hanovre ainsi que sur le stand installé dans ses locaux à Cologne et visible en ligne.

Parmi les nouveautés présentées, le ReBeL, un élément d’entraînement de robot modulaire, permet de construire son propre bras de robot. La pièce maîtresse du ReBeL est un réducteur en polymère amélioré. Un moteur électrique BLDC intégré avec électronique de puissance peut être raccordé à différentes systèmes de pilotage.

Pour le secteur de la robotique industrielle, Igus lance sa gaine porte-câbles 3D TRX. La chaîne porte-câbles exerce une torsion sur elle-même, elle s’allonge et se raccourcit en spirale, tandis que les câbles y sont insérés en spirale. Cette solution permet de gagner 83 % de poids sur le troisième axe et prend deux fois moins de place selon Igus.

Pour que les câbles des robots industriels puissent être guidés en mouvement de manière sûre et compacte, Igus a développé une chaîne d’énergie quadridimensionnelle, triflex TRX, qui remplace les paquets de tuyaux et les systèmes de rétraction classiques des robots. Une longueur de rétraction de 40 % est assurée par un mécanisme télescopique à l’intérieur de la chaîne. Les utilisateurs peuvent ainsi économiser de l’espace sur le troisième axe de leur robot et jusqu’à 83 % de poids.

Igus s’est appuyé sur un système d’assemblage par vis dans le mécanisme unique ainsi que sur une bande de réarmement intégrée. La bande ramène sans cesse les maillons de la chaîne à leur point de départ, ce qui permet de régler la force de rétraction. Les câbles sont placés dans la chaîne sous forme de spirale et sont guidés dans le mouvement à l’aide de cette chaîne.

Le digital à la rescousse

L’entreprise se montre optimiste pour l’exercice en cours grâce à une nette augmentation des commandes. Pour l’exercice passé, le chiffre d’affaires a enregistré un recul de 4,8 % à 727 millions d’euros suite à la crise Covid. En France le chiffre d’affaires a diminué de 10,5 % pour atteindre les 18,8 millions d’euros.

Les investissements importants dans la digitalisation, la logistique et le conseil à distance par vidéo ont en revanche fait bondir le chiffre d’affaires en ligne de 30 % en 2020 à l’échelle mondiale et de 28 % en France et ainsi limité le recul du chiffre d’affaires à 4,8 %.

Pour permettre au digital de se développer davantage, Igus a augmenté la capacité de stockage des pièces, livrables en 24 à 48 heures sur tous ses sites. Ces derniers abritent 23 000 références aux États-Unis, 88 000 en Europe et 21 000 en Chine.

L’entreprise continue par ailleurs à investir. En 2020, elle a augmenté de 29 % ses investissements. Igus a par exemple relevé sa participation dans la société de recyclage chimique Mura Technology et sa technologie HydroPRS qui reconvertit en pétrole des déchets plastique pour un montant total de cinq millions d’euros.

Partagez cet article :

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP | Paramétrage Cookie