Envoyez l'article par e-mail :

Un tournant pour le plastique vierge

mercredi 17 novembre 2021, par Bakhta JOMNI

Cet article appartient aux thématiques :

Le rapport d’étape 2021 de la Fondation Ellen Mac Arthur note une diminution de l’utilisation de plastique vierge et préconise la suppression totale des emballages à usage unique.

Trois ans après le lancement de l’Engagement mondial pour une nouvelle économie du plastique, la Fondation Ellen MacArthur et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) ont publié leur rapport d’étape 2021.

Après plusieurs décennies de croissance, l’utilisation de plastique vierge semble avoir atteint un pic cette année. Ces évolutions sont largement portées par le recyclage et devraient s’accélérer suite à de nouveaux engagements des 62 marques et distributeurs signataires de l’Engagement mondial réduisant l’utilisation de plastique vierge de près de 20 % par rapport à 2018, d’ici à 2025.

Ce nouvel objectif devrait permettre selon le rapport “d’éviter la production de 8 millions de tonnes de plastique vierge par an d’ici à 2025. Cela équivaut à la non-extraction de 40 millions de barils de pétrole.”

Un engagement réitéré par ailleurs par les fabricants français d’emballages par le biais d’Elipso. “Les fabricants d’emballages en plastique, représentés par Elipso, sont plus que déterminés à atteindre 100 % d’emballages recyclés en 2025 conformément à leurs engagements. (…) Le recyclage des emballages en plastique à travers la mise en place d’une économie circulaire est une priorité absolue pour les entreprises de la filière”, affirme ainsi un communiqué de l’association professionnelle.

Lors de sa dernière enquête en mai 2021, Elipso constatait que 70 % des emballages plastique de ses membres étaient composés d’un seul matériau, les rendant techniquement plus facilement recyclables. « 100 % des emballages recyclés aujourd’hui ont été collectés et triés : il faut continuer à trier dans le bac jaune pour que nos emballages ne soient plus des déchets mais des ressources ! » souligne par ailleurs Christian Théry, Président d’Elipso.

Les fabricants d’emballage plastique se sont aussi engagés à incorporer de plus en plus de matière recyclée dans de nouveaux emballages pour dynamiser le développement de nouvelles filières de recyclage et les rendre économiquement intéressantes. Les 340 000 tonnes incorporées en 2020 dans les emballages représentent plus de 30 % d’augmentation en 2 ans. Elipso rappelle ainsi dans son communiqué que le recyclage de 100 % des emballages plastique n’est qu’une question de temps. Et répond par la même occasion aux déclarations de l’émission Cash Investigation du 11 novembre sur le sujet (lire la contre-enquête de Myrtille Delamarche, rédactrice en chef de L’Usine nouvelle et les articles d’Emballages Magazine sur ce sujet

“Il reste encore des marges de progrès, et la filière est pleinement engagée pour rendre opérationnelles à l’échelle du territoire toutes les solutions de recyclages encore en cours de développement (films souples en PP, barquettes en PET et emballages en PS)”, précise le communiqué d’Elipso. Mais les initiatives innovantes ne cessent de se développer. A l’image, par exemple, des pots de yaourt en PS recyclé de Greiner Packaging.

Sans parler des projets de R&D permettant de lancer de nouveaux produits sans matière fossile comme la nouvelle Plant Bottle de Caca Cola fabriquée à partir d’amidon de maïs ou de déchets forestiers ou sous-produits agricoles.

« Nous ne pourrons pas nous débarrasser de la pollution plastique uniquement par le recyclage, l’élimination des emballages à usage unique est un élément essentiel de la solution. Il est alarmant de constater que notre rapport montre que peu d’investissements ont été réalisés dans ce domaine. Nous devons nous concentrer de manière beaucoup plus urgente sur l’innovation en amont pour concevoir des produits sans emballage ou avec emballage réutilisable », estime cependant Ellen MacArthur, fondatrice et présidente du conseil d’administration de la Fondation qui porte son nom.

Un virage déjà entamé, parmi d’autres, par Amazon qui vient d’annoncer le remplacement des pochettes en plastique par du papier ou du carton, sans pour autant abandonner les coussinets en plastique qui continueront à être utilisés pour protéger les produits les plus fragiles...

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP | Paramétrage Cookie