Envoyez l'article par e-mail :

Unité de référence : Carbios change de partenaire

vendredi 30 avril 2021, par Bakhta JOMNI

Carbios ne développera finalement pas son unité de référence avec Equipolymers mais avec une autre “producteur majeur de PET”.

Le spécialiste du recyclage enzymatique Carbios a annoncé la résiliation, en date du 28 avril 2021, de la Lettre d’Intention non-exclusive et non-engageante avec Equipolymers qui avait été publiée le 6 avril 2021.

Pour la construction de son unité de référence, Carbios reste cependant engagé dans des discussions avec un autre producteur majeur de PET dont l’entreprise ne souhaite pas encore révéler le nom. L’objectif reste le même : sélectionner avant 2022 le site le plus adapté pour construire cette première unité industrielle et commerciale.

Elle devrait permettre une production annuelle d’environ 40 000 tonnes de PET recyclé avec des premiers revenus issus de l’exploitation en 2025. Elle consolidera le modèle d’affaires de la société qui demeurera la concession de licences d’exploitation de ses technologies et de son savoir-faire, et la vente d’enzymes à ses licenciés. Ces derniers construiront leurs propres unités de production de PET recyclé.

Les pneus dans la course

Michelin a par ailleurs annoncé avoir testé et validé la technologie de recyclage enzymatique des déchets plastique en PET de Carbios pour une utilisation dans ses pneumatiques.

Les procédés conventionnels de recyclage thermomécanique des plastiques complexes ne permettent en effet pas d’obtenir le grade de haute performance nécessaire aux applications pneumatiques. Les monomères issus du procédé Carbios provenant de déchets plastique colorés ou opaques (bouteilles, flacons etc.) ont permis, une fois repolymérisés en PET, d’obtenir une fibre polyester répondant aux exigences de Michelin en termes de résistance à la rupture, d’endurance et de stabilité thermique.

Michelin s’est engagé à atteindre 100 % de matériaux durables (d’origine naturelle renouvelable ou recyclés) à l’horizon 2050 avec un objectif intermédiaire de 40 % en 2030.

« Nous sommes très fiers d’être les premiers à avoir réalisé et testé des fibres techniques en vue d’utilisation dans les pneumatiques, renforts issus de bouteilles colorées traitées par la technologie enzymatique de notre partenaire Carbios. Ces renforts de haute technologie ont démontré leur capacité à fournir des performances identiques à ceux issus de la filière pétrolière », s’est félicité Nicolas Seeboth, directeur de la recherche Polymères chez Michelin.

Partagez cet article :

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP | Paramétrage Cookie