Envoyez l'article par e-mail :

Usage unique : vers une réduction de 20 % pour 2025

jeudi 5 novembre 2020, par Fabian Tubiana

Cet article appartient aux thématiques :

Le décret "3R" est actuellement en cours de consultation auprès des parties prenantes.

Une réduction de 20 % des emballages plastique à usage unique d’ici à fin 2025. C’est l’objectif affiché par l’exécutif ce lundi 2 novembre à la sortie d’un Comité stratégique de filière (CSF) « Transformation et valorisation des déchets ». Les ministres respectivement chargées de la Transition écologique et de l’Industrie, Barbara Pompili et Agnès Pannier-Runacher, en ont profité pour détailler, plus largement, l’action du gouvernement concernant l’emballage, les plastiques à usage unique et le recyclage. Et pour afficher leur volontarisme en la matière, alors que se prépare toujours la loi issue des propositions de la Convention citoyenne sur le climat.

Première annonce d’importance, donc : le gouvernement veut fixer un objectif de réduction de 20 % des emballages plastique à usage unique d’ici au 31 décembre 2025, dont minimum la moitié obtenue par recours au réemploi et à la réutilisation. Cet objectif s’inscrit dans la stratégie des "3R" (réduction, réemploi, recyclage) et dans le cadre du décret du même nom de la loi Agec sur l’économie circulaire.

« Ce décret doit paraître d’ici à la fin d’année. Il est actuellement en cours de consultation auprès des parties prenantes et le sera auprès du public à partir de la mi-novembre », précise-t-on au cabinet de Barbara Pompili. Une réunion est prévue dès ce vendredi après-midi.

Le texte réglementaire fixe également d’autres objectifs comme la disparition des emballages plastique à usage unique dits « inutiles » d’ici à fin 2025. C’est-à-dire, explique l’exécutif, « ceux n’ayant pas de fonction technique clairement identifiée de protection sanitaire, d’intégrité des produits, de transport ou de support d’information réglementaire ».

Autre annonce à relever : le renforcement des bonus à l’incorporation de plastique recyclé dans les emballages. « Le nouveau cahier des charges 2021 de la filière pollueur-payeur pour les emballages ménagers (…) demandera aussi aux éco-organismes de proposer une gamme standard d’emballages réemployables pour les produits frais et les boissons d’ici la fin 2021 », souligne la communication gouvernementale qui ne manque pas non plus de mettre en avant les mesures « économie circulaire » du plan de relance.

Partagez cet article :

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP | Paramétrage Cookie