Envoyez l'article par e-mail :

Yaskawa forme et performe

vendredi 17 septembre 2021, par Fabian Tubiana

L’industriel japonais a présenté plusieurs nouveaux modèles au cours du salon Global Industrie, ainsi que sa cellule éducative « You teach me robot ».

Yaskawa a mis à l’honneur plusieurs nouveaux modèles de robots et de cobots à l’occasion du salon Global Industrie. Avec une charge admissible de 4 kg et un rayon d’action de 550 mm, le nouveau robot compact Motoman GP4 de la série GP « General Purpose » vient élargir sa gamme de robots 6 axes allant de 500 g. à 600 Kg. « La plasturgie fait de plus en plus appel à ce type de robots à six degrés de liberté pour faire du déchargement de presses ou encore du décarottage, de la palettisation ou de l’assemblage », souligne Samuel Segalen, responsable comptes stratégiques.

L’industriel présente aussi les Scara SG650 et SG400 de la nouvelle série de robots Motoman SG. Ils sont conçus pour des charges utiles allant jusqu’à 3 et 6 kg et couvrant une plage de travail de 400 mm et 650 mm. « Ces robots 4 axes sont intéressants pour les applications demandant une cadence élevée et une grande précision de répétabilité, comme par exemple le tri de pièces », précise Samuel Segalen.

Enfin, également à l’honneur, le nouveau cobot Motoman HC20DT. Avec une portée de 1700 mm et une charge utile de 20 kg, ce modèle collaboratif hybride permet la manipulation de pièces lourdes et la palettisation de grands cartons, de caisses ou autres marchandises empilables.

« En plus des nouveaux modèles présentés, notre cellule éducative « You teach me robot » était démonstration sur notre stand. Composée d’un robot 6 axes GP8, elle a été spécialement développée pour l’apprentissage des jeunes, au lycée ou à l’université, ou des opérateurs novices, notamment dans les Centres de formation des apprentis de l’industrie (CFAI). Nos clients peuvent l’utiliser pour pour former leur personnel. Nous le faisons d’ailleurs nous-même en interne. Ses modules didactiques sont adaptés à tous les secteurs industriels. Ce type de besoin explose. De plus en plus d’écoles créent des modules ou des formations complètes en robotique », ajoute Samuel Segalen.

Partagez cet article :

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP | Paramétrage Cookie